Le Jardin des Plantes ou Muséum d’Histoire Naturelle


HISTOIRE
jardin-plantes-2229Seul jardin de Paris ayant traversé les siècles sans modifications notables et avec une vocation inchangée, le Jardin des Plantes fut créé en 1626, à l’initiative des médecins du roi Louis XIII, pour « l’instruction des escholiers de l’Université de Médecine ». A la fois école de botanique, d’histoire naturelle et de pharmacie, il fut, dès 1640, ouvert au public. Peu à peu, les collections de plantes furent enrichies par différents botanistes au retour de leurs voyages, mais ce fut surtout sous l’influence de Buffon (1707-1788), « intendant » de 1739 jusqu’à sa mort, que le jardin connut une énorme expansion et se transforma en un centre d’études scientifiques renommé. Buffon agrandit le parc et le remodela, fit construire l’amphithéâtre ainsi que les galeries d’histoire naturelle et, sur une butte, créa le « labyrinthe » surmonté, à 25m de hauteur, d’un petit belvédère, ou « gloriette », qui est la plus vieille construction métallique de Paris.
A la Révolution, le jardin change de nom pour devenir le « Muséum d’Histoire Naturelle » et, en 1793, la ménagerie est créée, pour le plus grand bonheur des Parisiens qui, pleins d’étonnement, découvrent des animaux qu’ils ne connaissaient pas jusque là. En 1827, ladite ménagerie accueille, en grande pompe, la fameuse girafe. Elle abrite, aujourd’hui encore, 800 animaux dont de nombreux reptiles.

LE JARDIN
Le jardin compte bon nombre d’arbres remarquables, dont un robinier faux acacia, planté en 1635, lequel, avec celui du square Viviani, est le plus vieil arbre de Paris, ainsi que le célèbre cèdre du Liban, rapporté d’Angleterre par Jussieu, dans son chapeau selon la légende, et planté en 1734.
Les deux serres chaudes, mexicaine et australienne (20m de long, 12 de large et 15 de haut), construites de 1834 à 1836, marquent une étape de l’évolution de l’architecture en France. Elles sont, en effet, la première construction d’ampleur combinant le fer et le verre, leur ossature métallique étant constituée de fonte, matériau nouveau pour l’époque. Le jardin d’hiver, autre serre, longue de 55m, large de 20 et haute de 16, abritant une luxuriante forêt tropicale, date de 1937.

GALERIES ET CENTRE D’ETUDES
Se trouvent également, dans l’enceinte du parc, les galeries de minéralogie (exceptionnelle collection de minerais, météorites et cristaux géants provenant du monde entier, objets d’art et joyaux de la collection de Louis XIV), de paléobotanique, d’entomologie et de paléontologie, récemment rénovée et modernisée (Grande Galerie de l’Evolution), car, on ne saurait l’oublier, si le Jardin des Plantes, ou Muséum d’Histoire Naturelle, est un havre de paix, plein de charme et de poésie, au coeur de la capitale, il n’en demeure pas moins un centre d’études renommé, à la pointe de la recherche dans le domaine des sciences que l’on dit naturelles.

INFOS PRATIQUES
Adresse : place Valhubert (entrée principale), ou rue Buffon, rue Geoffroy-Saint-Hilaire, ou rue Cuvier.
Métro : Gare d’Austerlitz, Jussieu ou Monge.
Bus : 24, 57, 61, 65, 89, 91.
Ouverture : Tous les jours de 7h30 à 18h, 20h en été.