Musée du Quai Branly


DESCRIPTIF
musee-branly-paroi-verreUn musée atypique formé de 4 bâtiments distincts. Le bâtiment musée (1) visible des quais de Seine abrite les collections. De l’extérieur c’est une immense paroi de verre peint dont surgissent des cubes en bois colorés… Le bâtiment est posé sur de grands piliers qui permettent, en rez-de-jardin, d’accueillir des expositions internationales temporaires. Cette structure, la plus imposante, est séparée des quais par un immense mur de verre.

Le bâtiment Branly (2) donne directement sur le quai de Seine et présente une façade végétale verticale. Les plantes semblent sortir du mur. L’immeuble abrite la partie administrative du musée ainsi qu’une salle de cinéma d’une centaine de places.

Le bâtiment auvent (3), intercalé entre les deux précédents est quasiment invisible de l’extérieur. Il accueillera les magasins de la médiathèque (180 000 volumes, 700 000 photographies et documents sonores), une salle de lecture ainsi qu’un atelier de découverte pour les enfants.

Le bâtiment université (4) est situé dans la rue de l’Université. Le rez-de-chaussée est destiné à la librairie et à la boutique du musée. Les étages seront réservés aux ateliers de restauration des œuvres.
L’ensemble est entouré de jardins et de plans d’eau artificiels d’où émergent des roseaux métalliques.

INAUGURATION
L’ouverture du musée au public s’est réalisée le 23 juin 2006. En plus des collections permanentes, trois expositions temporaires ont inauguré les lieux :
Qu’est-ce qu’un corps ?
Comment le corps anthropologique est vu et représenté dans quatre régions du monde.

Nous avons mangé la forêt.
Présentation du travail effectué par l’ethnologue Georges Condiminas qui a travaillé pendant un an et demi dans un village Mnong Gar au Vietnam.

Ciwara, chimères africaines
L’exposition temporaire est consacrée aux cimiers antilopes Ciwara (figures anthropomorphes ou animales), issus de l’art bamana du Mali.

LE PROJET DE MUSEE
1995 – C’est le président Jacques Chirac, passionné d’art et de culture des civilisations extra-européennes qui est à l’origine du projet.
1998 – Choix du lieu d’implantation.
1999 – Concours international de maîtrise d’oeuvre. En décembre, choix du lauréat : Architectures Jean Nouvel AJN-OTH bâtiment –Ingérop.
Juin 2006 : ouverture du musée.