Saint-Germain-des-Prés


HISTOIRE :
Depuis le XIIIe siècle, le Quartier Latin ( Ve et VIe arrondissements ) est le fief de l’université et des écoles parisiennes. En effet, dès 1215, sur les flancs de la Montagne Sainte-Geneviève, la plus ancienne université d’Europe se dote de ses premiers statuts. La Sorbonne est fondée en 1257; le Collège de France, en 1530. Le Jardin des Plantes est créé au XVIIe siècle. Viendront ensuite, au siècle suivant, et entre autres, l’Ecole Polytechnique, l’Ecole Normale Supérieure, les lycées Louis-le-Grand et Henri IV.

UN QUARTIER RICHE EN MONUMENTS :
Le Quartier Latin, assez étendu, et célèbre, plus récemment, pour avoir été le principal théâtre des « événements » de 1968, comporte de nombreux lieux méritant une visite. Pour n’en citer que quelques-uns : le boulevard et la place Saint-Michel, ainsi que les rues avoisinantes, les Thermes gallo-romains et l’Hôtel de Cluny (Renaissance) qui abritent le Musée national du Moyen-Age et sa célèbre tapisserie de « La Dame à la licorne » ( XVIe s. ), le Panthéon, voué au souvenir des grands hommes, l’église Saint-Etienne-du-Mont et son jubé, le dernier de Paris, la rue Mouffetard et la place de la Contrescarpe, particulièrement pittoresques, les Arènes de Lutèce, le Jardin des Plantes, ses serres et sa ménagerie, le Muséum d’Histoire Naturelle et sa Grande Galerie de l’Evolution, la Mosquée de Paris et l’Institut du Monde Arabe, le Val-de-Grâce, le Palais ( Sénat ) et le Jardin du Luxembourg, et, bien sûr, le quartier de Saint-Germain-des-Prés, entre son église abbatiale, fondée en 542, et l’église Saint-Sulpice, universellement connue depuis peu grâce à un célèbre roman à scandale, quartier où se trouve le plus ancien des cafés de Paris, «Le Procope», fondé en 1689, et dont la vocation littéraire et artistique, réputée, notamment, grâce à Jean-Paul Sartre et aux Existentialistes, remonte au lendemain de la Révolution.