Tour Saint-Jacques


HISTOIRE
Tour Saint-JacquesElevée entre 1508 et 1522, sous le règne de François Ier, dans le style gothique flamboyant, la Tour Saint-Jacques est l’ancien clocher, et le dernier vestige, de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, construite antérieurement, paroisse de la puissante corporation des bouchers. Devenue bien national en 1789, l’église fut démolie en 1797, mais le clocher subsista. Lorsque fut percée la rue de Rivoli, il fallut supprimer la butte sur laquelle se dressait la tour et reprendre celle-ci en sous-œuvre. C’est ainsi qu’un nouveau rez-de-chaussée sortit de terre.

ARCHITECTURE
Haute de 58 m, la tour repose sur quatre piliers qui supportent une voûte en croisée d’ogives. Viennent ensuite deux étages de baies jumelles. Elle s’achève par une terrasse aux quatre angles de laquelle se trouvent les statues des quatre évangélistes. Au plus haut, et au sommet de l’escalier, se trouve celle de Saint Jacques le Majeur. En effet, c’est là que les pèlerins parisiens de Saint Jacques-de-Compostelle commençaient leur voyage en gravissant les quelques 300 marches de cet escalier pour faire bénir leur bourdon (= bâton de marche) au sommet.

BEAU ET UTILE !
Au rez-de-chaussée, la statue de Blaise Pascal, placée par Haussmann, rappelle les expériences sur la pression atmosphérique et l’élévation du mercure que, selon certains, il renouvela du haut de cette tour en 1648 après celles du Puy-de-Dôme. D’autres prétendent qu’il s’agit là d’une légende tenace et, qu’en réalité, ce serait à Rouen qu’il les aurait faites. Quoi qu’il en soit, la tour n’a pas perdu sa vocation scientifique puisque, à son sommet, se trouve désormais une station météorologique ainsi que l’une des 54 stations de contrôle de la pollution de l’air parisien.

INFOS PRATIQUES
Adresse : Square de la Tour Saint-Jacques, accès par la rue de Rivoli ou boulevard de Sébastopol
Métro : Châtelet.