Transports en commun à Paris : le RER


Alors que les lignes de Métro permettent de se déplacer essentiellement dans le centre-même de Paris (aussi appelé intra-muros en référence aux anciens murs qui entouraient jadis la capitale), les lignes de RER relient, quant à elles, Paris à la banlieue et même à la grande banlieue.
Au nombre de 5, toutes ces lignes passent par le plein centre, et partent en étoile vers l’extérieur de Paris. Elles permettent de rejoindre le cœur de la capitale directement, plus rapidement qu’en voiture, les embouteillages étant devenus quasiment incessants, malheureusement comme dans beaucoup de capitales désormais.

ratp-logoLe réseau est en partie géré par la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens), globalement pour sa partie intra-muros, et par la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer) pour la partie extérieure à Paris.

sncf-logoComment se repérer en RER ?
Afin de les différencier les unes des autres, les lignes de RER portent chacune :
– une lettre : A, B, C, D, E
– une couleur : rouge, bleue, jaune, verte et violet
– une direction menant à chacune de ses extrémités (aussi appelé terminus).

logo-RERUn plan officiel reporte le tracé de ces lignes en conservant leur orientation géographique par rapport à la capitale, ce qui permet de se repérer facilement et choisir la bonne direction, comme sur une carte. Vous pouvez également télécharger sur votre smartphone l’application officielle de la RATP (disponible sur Play store et Apple Store). Vous y retrouverez notamment les plans des transports en commun parisiens, des alertes voyageurs d’incidents, les horaires des trains…

plan-rer

Y-a-t-il une station principale à Paris ?
La station Châtelet-les-Halles est considérée comme la plus importante au cœur de Paris, très vaste, non seulement elle se situe en plein centre de la capitale, mais surtout plusieurs grandes lignes de Métro (5) et de RER (3) s’y croisent, ce qui la rend stratégique pour les déplacements. Actuellement (2015) en travaux, ses couloirs sont en cours de réfection.

Comment acheter des tickets ?
Deux types de titres de transport existent pour se déplacer à Paris :
– le ticket. En papier, de couleur blanche, avec une bande magnétique centrale, on peut l’acheter directement aux distributeurs automatiques de tickets, à l’intérieur de quasiment toutes les gares, soit aux guichets des gares où un agent pourra également vous renseigner (les guichets ont tendance à être souvent fermés car remplacés par les distributeurs).
Ce ticket n’est valable que pour un seul trajet, (RER et/ou métro) déterminé au moment de l’achat (inscrit dessus). Son prix dépendra de la distance à parcourir. Vous devrez passer votre ticket dans les différents portiques, et le conserver sur vous jusqu’à votre sortie, en cas de contrôle.

– le Pass Navigo. C’est la version électronique du titre de transport. Sa validation aux portiques se fait sans contact, par simple approche. On ne peut pas l’obtenir aux guichets automatiques, il faut impérativement le faire fabriquer (nominatif), ce qui n’est pas instantané. En revanche, sa recharge peut se faire dans un automate.

Quel est l’avantage par rapport aux autres moyens de transport ?
Le RER permet non seulement de rallier la banlieue à Paris, mais également de se déplacer rapidement à l’intérieur de la capitale. En effet, même si ses stations sont plus espacées que celles du métro, comme il circule plus vite, il permet à distance équivalente, de rejoindre deux points en  un temps réduit. Bien souvent on mixe les trajets RER et métro pour aller plus vite.

Suis-je en sécurité dans le RER ?
Les transports en commun parisiens ne sont ni plus ni moins sûrs que ceux des autres grandes agglomérations. Comme dans tout lieu public, la vigilance est évidemment de rigueur. Il est donc préférable de ne pas tenter le diable en exhibant son collier de perles hérité de la grand-mère, ou le gros caillou de 24 carats au doigt.
Il peut y avoir parfois de longs couloirs, ou bien de petits sinueux. Plutôt que de rester isolé, essayez de rester près d’autres gens qui empruntent le même trajet que vous. Quelqu’un de seul constitue forcément une proie plus facile à aborder par une personne mal intentionnée, qui hésitera cependant à vous importuner en public.
On évitera, autant que faire se peut, de rentrer trop tard vers la banlieue, les trains se vidant au fur et à mesure des stations. Si vous vous retrouvez seul, changez de wagon et rapprochez-vous d’autres passagers. Préférer le taxi pour un trajet tardif.

Combien ça coûte ?

Je suis handicapé, puis-je quand même prendre le RER ?

J’ai un vélo, puis-je prendre le RER ?